La prieure générale est allée aux Etats-Unis rencontrer nos frères détenus à la prison de Norfolk

Accueil du site > Vie apostolique > Archives "Vie apostolique" > La prieure générale est allée aux Etats-Unis rencontrer nos frères détenus à la prison de Norfolk

Visite de soeur Pia Elisabeth avec soeur Sara, prieure générale de Béthanie-Venlo à la prison de Norfolk aux U.S.A. du 3 au 12 septembre 2010

ARRIVÉE

Rencontre de Sr. Sara avec Sr. Pia Elisabeth à l’aéroport de Reijkjavik en Island, Sr. Sara venant de Düsseldorf, Sr. Pia Elisabeth de Paris. Arrivées à Boston où Ruth nous attendait avec Charly, l’ami qui était avec le groupe de Bethany-House en Europe, il y a quelques années. Une extrême chaleur de 34 ° ! Après une heure de voiture, Kathleen et leur chien Alex nous attendaient au Bethany-House à Millis. Une joie immense des deux côtés, mais nous, Sr Sara et moi, un peu fatiguées.

Au petit déjeuner : visite de Nghia et de Gary, deux anciens détenus et membres du Tiers-ordre dominicain laïque, qui habitent à Millis et qui viennent prier les Laudes avec nous, Nghia avec un bouquet de roses en papier qu’il fabrique lui-même. Ces deux hommes entretiennent la grande propriété de Ruth et tiennent dans le village un « Second-Hand-shop ».

Ils semblent être chez eux à Bethany-House ainsi que leur petit chien nommé : « Bethany ». Premier évènement qui nous touche : la prière des Laudes avec ces deux hommes et une Sœur Anne qui s’y joint. Sœur Anne de la Congrégation de St. Joseph visite également la prison de Norfolk et y fait des danses liturgiques avec les détenus. Ensuite, échange très intéressant avec cette Sœur, avec Ruth, Kathleen et ces deux Frères Nghia et Gary. Ces deux Frères nous racontent, combien l’expérience dans ce Groupe de Bethany Norfolk était importante pour eux, et que l’amour de Jésus a transformé leur vie. Ils nous disent que même les surveillants changeaient petit à petit, tout simplement par le fait que les détenus avaient un nouveau comportement en renonçant à la haine. Mais ils nous parlent aussi des débuts de cette nouvelle vie où ils étaient exposés à bien des chicaneries. Nghia par exemple, nous raconte combien il a pleuré, quand le Provincial des Laïcs Dominicains a dit non pour les accueillir au Tiers-Ordre, et il remercie les sœurs d’être intervenues auprès du Maître de l’Ordre, Frère Timothy. Aujourd’hui ils ont la confiance de beaucoup de surveillants. Un jour un leur a confié : « je pensais que je travaillais dans une prison, mais je vois qu’elle est devenue presqu’un couvent. » Et c’est vraiment ainsi !

Le soir de ce 4 septembre, Le Père Wayne op nous rejoint pour célébrer dans une petite pièce, chez Ruth, l’Eucharistie. Ce Père était depuis douze ans l’ accompagnateur spirituel de Bethany Norfolk. Il semble qu’il a intégré le charisme de Béthanie et la spiritualité du Père Lataste. Il a un très grand rayonnement et s’est dévoué sans compter pour les frères en prison. Il nous témoigne : « Quand on s’approche de la prison de Norfolk, on voit les hauts murs avec beaucoup de fils électriques autour, et on dit parfois : c’est le lieu de l’enfer et de la mort. Mais mois je dis : c’est le lieu de la Résurrection ».

A cette Eucharistie se sont jointes plusieurs autres personnes faisant partie de la communauté des Laïques dominicains de l’entourage, qui sont inscrites à la prison comme volontaires. Nous découvrons de plus en plus la grande famille de Bethany Norfolk et son rayonnement (Ci-après le Père Wayne op lors de l’Eucharistie).